Artheriom

Développeur & Étudiant à l'Université Clermont-Auvergne

Kaspersky, le vilain méchant russe

https://www.developpez.com/actu/209523/Le-Parlement-europeen-qualifie-Kaspersky-de-logiciel-malveillant-sur-la-base-des-accusations-des-USA-et-appelle-les-Etats-membres-a-le-bannir/

 

Kaspersky, le vilain méchant russe, est désormais la cible à abattre de l’Europe, après avoir été la cible des USA. Les documents sur lesquels sont basés ce jugement classant “Kaspersky” au rang de menace ? Aucun. Probablement les mêmes que ceux utilisés par les USA, qui n’ont jamais été rendus publics.

En attendant, Kaspersky, le petit russe, à été le premier éditeur antivirus à rejoindre Europol pour lutter contre la cybercriminalité. Ils ont fondé le #NoMoreRansom en aidant les victimes de ransomware. On rappellera aussi que Kaspersky a été le premier à révéler l’existence du virus Flame, Que Kaspersky a longtemps été l’alternative fonctionnelle à Norton/Symantec, des produits clairement daubés et inutilisables.

Enfin, il est plutôt compliqué de sortir cette affaire d’un contexte géopolitique très tendu entre USA et Russie, et d’autant plus sur le plan technologique, avec la Russie qui héberge SnowdenUn peu de politique internationale avec votre antivirus, monsieur ?

Le plus dommage résulte en la casse que cela va provoquer de notre côté de l’océan Atlantique. Tandis que les USA vont continuer à nous espionner avec le PrivacyShield, les portes dérobés sur nos divers OS Microsoft et leurs agences de renseignement, nous venons de nous séparer d’un de nos plus gros alliés en terme de sécurité numérique : Eugene Kaspersky, fondateur de l’entreprise éponyme, a déjà officialisé l’arrêt de la collaboration entre Kaspersky et Europol, ainsi que sa participation au projet #NoMoreRansom.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Artheriom

Theme by Anders Norén