Artheriom

Développeur & Étudiant à l'Université Clermont-Auvergne

Myriapulse

En 2012, alors que je commençais juste mes petites modifications en HTML pour Nelva (l’article Goldheim du Portfolio vous en dira bien plus), j’entrais en tant que modérateur chez Myriapulse, une entreprise qui fournissait (elle à fermée en 2017) des serveurs de jeux vidéos clé-en-main (Minecraft, Team-Fortress, etc).

Lors de cette expérience, il n’était pas question de code à proprement parler : J’étais en charge de la relation client. Support, tutoriaux, dépannage à distance, entre autre, étaient mon quotidien. Fin 2013, j’ai changé d’angle de vision, et j’ai arrêté le support direct (Forum / Tickets Supports), pour me concentrer sur le dépannage des serveurs de jeux. Peu de temps après, j’obtiendrais le saint-Graal : L’accès physique aux machines. A compter de cet instant précis, je monitorais les machines physiques, redémarrais ou forçais le load-balancing des machines les moins fiables ou les plus chargées, etc.

Fin 2014 (ou début 2015), je quittais les rangs de Myriapulse pour des raisons d’ordre personnel : Je ne disposais plus d’assez de temps libre pour effectuer mes missions.

Bien que cela semble désormais loin de mon champ de compétences, Myriapulse fût une expérience très enrichissante, notamment sur le plan humain. Cela m’a en effet permis de découvrir un premier travail en équipe, sur la durée : l’affectation des tâches, la gestion des ressources humaines, etc. Cependant, il ne faut pas oublier le côté “support client”, qui, lui, m’a appris à toujours garder des nerfs d’acier et un sang-froid, en toutes circonstances; ce qui me permet désormais de rester pragmatique et focalisé sur les faits, ainsi que sur l’intérêt du client.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Artheriom

Theme by Anders Norén