Artheriom

Développeur & Étudiant à l'Université Clermont-Auvergne

Placollection

Au début de l’année 2015, mon frère se lançait dans la collection des capsules de champagne, la placomusophilie (si si, ce mot existe bien en français…). Face à l’absence totale d’outils dédiés à la gestion numérique de cette collection, j’ai constaté que de nombreux placos utilisaient un livre et un bon vieux crayon à papier. Alors je me suis lancé.

Basé sur Bootstrap, avec un server-side en PHP 7.0, un frontend en HTML5/CSS3 et pas mal d’actions en AJAX, Placollection était un système collaboratif de gestion de collection : L’utilisateur créait un compte, puis ajoutait toute les capsules qu’il avait dans sa collection. Ensuite, il pouvait indique quelles étaient les capsules qu’il souhaitait échanger. Chaque utilisateur pouvait trouver un autre membre via un champ de recherche, ou par QR-Code, pratique lors de bourses d’échanges ou de salons. Le site, totalement responsive, était également particulièrement bien adapté pour mobile.

Par ailleurs, chaque membre pouvait ajouter une capsule au catalogue, si elle n’existait pas encore, permettant une réelle gestion collaborative. Cependant, le service n’a pas connu le succès escompté pour plusieurs raisons.

La première concerne le catalogue : Avec un départ de 1500 capsules dans la base de données, de nombreuses maisons n’étaient pas présentes. Les collectionneurs n’avaient alors pas le temps d’ajouter par eux-mêmes une nouvelle capsule, surtout lorsqu’ils devaient répéter l’opération 15 ou 20 fois d’affilé. L’autre soucis concernait une nette dégradation des performances lors de la recherche sur une capsule générique. Les résultats mettaient plusieurs secondes à s’afficher, ce qui incitait l’utilisateur à simplement partir. Le service a donc été coupé en fin 2016, sans jamais avoir trouvé son public.

Cependant, une nouvelle version devrait sortir fin 2018 ou début 2019, avec de sérieuses améliorations. Pour commencer sur le contenu, la nouvelle version partira (grâce à un partenariat et l’utilisation de scripts) avec plus de 21000 références de capsules. Par ailleurs, le système d’ajout de capsule contiendra une analyse automatique d’image, qui définira automatiquement la maison, les couleurs dominantes, etc. Enfin, un système de cotation interne verra le jour, calculé selon le taux de possession de la capsule, son année de parution, le prix de la bouteille de champagne, et bien d’autres facteurs. Du côté de la stack technologique, la gestion des capsules et des images sera approchée par le biais d’une base de donnée orientée document (MongoDB), pour favoriser la recherche de termes génériques et conserver de bonnes performances, par rapport à un SGBD classique qui montre rapidement ses limites.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Artheriom

Theme by Anders Norén